Publié par : kermitunz | 29 avril 2012

Autre mode de tourisme : le glamping

Au delà d’une nouvelle forme d’hébergement de vacances, le glamping est une  nouvelle (depuis quelque années déjà) tendance de tourisme.

Né de la contraction entre les mots glamour et camping, le glamping fait partie du tourisme de plein air et repose sur des valeurs de confort, de luxe, de liberté, de respect de l’environnement, de cocooning, d’espace, de nature et de bien être.

La structure et le type d’hébergement varie entre le tipi, la tente aménagée, l’igloo, la yourte, le chalet, la roulotte et bien d’autres.

Beaucoup ont compris qu’il y avait là une occasion à ne pas manquer et de nombreux hébergements glamping ont vu le jour partout dans le monde et notamment dans des endroits insolites : au pied d’Uluru dans l’outback australien, dans une forêt sur l’ile de Vancouver au Canada, en plein désert d’Atacama au Chili, dans les plaines de Mongolie, en Tanzanie, au cœur d’une forêt en Patagonie… mais également dans les plus beaux coins de France. Il existe d’ailleurs un site répertoriant les idées de séjours glamping en France. Laissez vous tenter…

Site du glamping en France

Publicités

Le 31 mai 2010, l’office de tourisme d’Australie a lancé sa nouvelle campagne intitulée There’s nothing like Australia basée sur les expériences des australiens eux-mêmes. Ils ont partagé des photos et des histoires sur les endroits où ils vivent ou qu’ils préfèrent en Australie, en décrivant pourquoi les étrangers devraient venir découvrir ces endroits et ce pays. Toutes ces expériences et ce contenu a été rassemblé sur le site de la campagne « Nothing like Australia » pour aider les visiteurs a organiser leur voyage. Plus de 29 000 expériences (compteur à l’appui) sont donc consultables sur le site avec photos, commentaires et infos.

Le site utilise Google maps et Flash de façon plutôt efficace et ergonomique. Cependant, cette nouvelle campagne ne fait tellement appel aux réseaux sociaux, mis à part la possibilité de partager le site/la campagne sur Facebook, Twitter, Delicious, Digg et Reddit. Mais on aurait pu penser à une application facebook par exemple.

On aurait également pu penser aux vidéos en plus des photos… La seule vidéo disponible sur le site est celle de la campagne.

Publié par : kermitunz | 15 mai 2010

Le jeu concours pour une bonne promo

Un moyen efficace de promouvoir une destination, un produit ou une marque est de lancer un jeu concours en ligne. C’est un excellent moyen de générer du nouveau trafic sur votre site. La notion de « vous pourriez être l’heureux gagnant » est une forte motivation pour un consommateur et pousse à s’inscrire à votre newsletter, suivre votre twitter ou même créer du contenu pour votre site, par exemple.

Voici donc quelques conseils pour bien mener un jeu concours:

Rester dans la simplicité

Cela convient aussi bien à l’utilisateur qu’à vous. Il est indispensable que la démarche pour les utilisateurs soit rapide et qu’il soit facile et rapide pour vous d’administrer le jeu concours.

On peut toutefois mettre un bémol sur ce critère si le cadeau a gagner est exceptionnel et a beaucoup de valeur. Dans ce cas, les internautes seront prêts à faire plus d’efforts et s’investir davantage dans leur quête de la victoire. On peut citer ici l’exemple extrême et parfait de l’office de tourisme du Queensland (Australie) qui a généré un énorme buzz avec l’opération « the best job in the world » lancée en janvier 2009. En effet, dans ce cas-là on peut dire que le prix était exceptionnel: être pendant 6 mois le gardien de l’île paradisiaque de Hamilton pour explorer les îles alentours de la grande barrière de corail et raconter ses diverses experiences au monde entier au travers d’un blog. Tout ça pour un salaire de 150 000 $ australiens pour la durée de la mission, en résident dans une villa de luxe. L’effort à fournir pour tenter sa chance consiste à créer une vidéo de 60 secondes faisant preuve de la créativité et des compétences des candidats. Certes, ce n’est pas remplir un formulaire d’inscription et cocher 2 cases mais le jeu en vaut la chandelle si bien qu’il y eu plus de 34 000 candidatures venant du monde entier.

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut offrir un tel prix donc il est important de bien tenir compte de ce que vous avez à offrir lorsque vous commencez à développer le concept.

Démarches d’inscription

Par exemple suivre un twitter, commenter un post, entrer ses coordonnées sur un formulaire sont des démarches simples et efficaces.

Facebook est une bonne plateforme pour lancer des jeux concours, cependant il faut avoir la validation de Facebook et faire en sorte que la démarche d’inscription soit conforme au règlement Facebook. Vous n’êtes pas autorisé à administrer votre jeu via Facebook (par exemple, définir ou contacter les gagnants) et devez par conséquent utiliser une autre application pour rassembler les données. Cependant, vous pouvez exiger que les utilisateurs deviennent fans de votre groupe ou page pour pouvoir participer au jeu.

Le jeu concours de l’office de tourisme de South East England en ce moment sur Facebook est un exemple simple. Sur la page Facebook The Countryside, ils ont crée un nouvel onglet très simple pour le jeu. Il suffit de devenir fan de la page et de rentrer son nom et son email pour ensuite participer à un tirage au sort. La liste des gagnants est diffusée sur le site The Countryside, crée pour la campagne de promotion.

Il est essentiel de voir à long terme quant à l’utiliation d’une page Facebook. Ajouter du contenu significatif et pertinent vous permettra de conserver et d’augmenter vos fans tandis que peu de contenu ou du contenu peu interessant vous fera perdre des fans. Un bon indicateur est l’interaction de vos fans avec votre page, soit le volume de « j’aime » et de commentaires.

Promouvoir le jeu concours (faire du seeding)

Il existe des sites et des forums indexant tous les jeux concours sur internet et qui renvoie vers votre site les utilisateurs interessés: 123concours.com pour n’en citer qu’un. C’est en général gratuit de proposer un jeu concours sur ces sites. Il est juste demandé de respecter leur règlement et de fournir un lien réciproque en échange si possible.

La qualité du trafic

L’inconvénient des sites mentionnés ci-dessus est le manque de qualité des internautes participant à votre jeu concours. En effet, il peut s’agir d’internautes qui ont peu ou pas d’interêt pour votre marque et/ou produit. En revanche, une inscription à une newsletter ou un formulaire d’inscription ou de création de compte vous permet de filtrer les participants et de construire une base de contacts pertinente et efficace pour vos futures campagnes.

Un petit bonus: l’option de recommander l’opération à un ami en échange de chances supplémentaires de gagner développera considérablement votre base de contacts.

Pour finir, vous pouvez lire le post Tourisme Gironde tente le buzz dont la campagne « Trouvez votre point G » s’était appuyé entre autre sur un jeu concours.

Publié par : kermitunz | 4 mai 2010

Foursquare, le nouveau réseau social

FOURSQUARE est un réseau social mobile basé sur la géolocalisation. Chaque membre s’auto-géolocalise à partir de son application iPhone (ou Blackberry, Android…) pour dire où il est. En avertissant de sa présence dans tel ou tel lieu (ce qu’on appelle le check-in), ou en ajoutant un nouveau lieu en complétant les informations (adresse, téléphone, type de lieu…) le mobinaute gagne des points (des badges) qu’il va accumuler pour  devenir le Maire virtuel du lieu (appelé Mayor). Pour chaque lieu, on peut laisser un avis et ainsi le partager avec sa communauté. Donc en plus d’être un réseau social, c’est une vraie source de recommandations (donc de l’info à valeur ajoutée) apportées par les utilisateurs. On le sait, dans le tourisme, il n’y a pas mieux que le bouche à oreille et la recommandation de ses amis. Les acteurs du tourisme n’ont pas tardé à tirer profit de ce nouvel outil.

Les premières entreprises à l’utiliser (beaucoup de bars et de restaurants) s’en servent pour attirer de nouveaux clients en promouvant leur happy hours ou autre offre promotionnels, en offrant une conso ou une réduction lors du 1er check-in mais aussi de les fidéliser avec le système de badges pour les faire miroiter le statut de Mayor (comme l’a si bien fait Starbucks). Son principal avantage est donc de pouvoir faire des actions très ciblées et contextualisées.

Foursquare fonctionne aussi en sens inverse si j’ose dire: les entreprises peuvent obtenir des informations précises sur les foursquare-users qui ont visité leur établissement: Quel trajet ont-ils fait avant et après leur passage chez vous ? Que visitent-ils, et donc, quels sont leurs centres d’intérêt ?

Si Foursquare vous semble un bon levier marketing pour votre entreprise voici la check list des choses à faire pour bien débuter sur Foursquare:

Vous inscrire et donc géolocaliser votre entreprise pour aider les utilisateurs à vous trouver

Les gens sont de plus en plus dépendants d’internet et de leur portable pour trouver ce qu’ils cherchent. La clé est donc de savoir répondre à leurs attentes et leurs besoins et la géolocalisation est la solution. N’hésitez donc pas à ajouter votre entreprise dans les bases de données de Foursquare.

Etre tendance avant la tendance

Être early-adopter ou pionnier vous permet non seulement de maîtriser, de manier correctement et de profiter de l’outil avant tout le monde, mais cela vous donne également l’image d’une entreprise « dans le vent », qui suit et devance même la tendance et d’être là ou les autres ne sont pas… encore.

Connaître et satisfaire vos clients

Foursquare propose une base de données relativement complète qui vous permettra de récupérer un grand nombre d’informations au sujet des « foursquare-users » qui visitent votre entreprise. Quel trajet ont-ils fait avant et après leur passage chez vous ? Quels autres types d’entreprises ou de lieux visitent-ils? Quels sont leurs centres d’intérêt ? Des informations très intéressantes pour en savoir plus sur votre cible et comment la satisfaire et donc la fidéliser.

Augmenter les visites dans votre établissement

L’intérêt de Foursquare (point de vue « consommateur ») est de pouvoir avant tout profiter d’avantages tels que des réductions ou des goodies en cas de check-in dans un établissement qui joue le jeu. Les gens sont friands de ce genre de petites attentions et sont prêts à faire un détour pour en bénéficier. Il est donc très intéressant pour les établissements de mettre en place ce système de « récompenses » pour attirer les consommateurs qui en seront informés par Foursquare.

Faire le buzz autour du Mayor de votre établissement

Comme expliqué plus haut, lorsqu’un Foursquare-user passe très souvent dans un seul et même lieu, il peut, après avoir accumulé un certain nombre de badges, en devenir le « Mayor » . Le principe est en général que le Mayor bénéficie de « privilèges » dans ce lieu, comme par exemple un produit ou service gratuit. Pour éveiller un peu la concurrence entre les foursquare-users, augmenter le nombre de visites dans votre établissement et faire la promotion de Foursquare, vous pouvez mettre en place un concours au sein de votre établissement : « Qui sera Mayor Foursquare de votre établissement ? »

Récompenser les visiteurs qui font la promotion de votre établissement

La base de données Foursquare peut vous indiquer quels sont les utilisateurs qui parlent le plus de votre établissement que ce soit en donnant leur opinion ou seulement en notant leur présence. On peut donc imaginer les récompenser après un certain nombre d’ « actes  de publicité » que l’utilisateur aurait effectué. C’est facile et rapide pour l’utilisateur et c’est « bien payé ». Cela peut provoquer une réaction en chaîne avec des résultats exponentiels des visites dans votre établissement.

En quelques mots, n’hésitez pas à tenter le coup dès maintenant sur Foursquare afin de vous placer en early-adopter et tirer profit avant vos concurrents, de ce nouvel outil de promotion, de prospection et de fidélisation.

Du point de vue d’un office de tourisme par exemple, on peut aussi penser utiliser Foursquare comme l’a fait l’office de tourisme de Chicago. L’utilisateur peut laisser, tout au long de son parcours dans la ville, des informations sur ses lieux de passage, ce qui apporte du contenu et des mises à jour régulières mais donne aussi un certain feedback, non sans valeur,  aux organismes concernés.

Foursquare est en constante évolution comme le sont les autres réseaux sociaux que nous connaissons mieux et son évolution peut être très prometteuse pour les acteurs du tourisme.

Publié par : kermitunz | 14 octobre 2009

L’office de tourisme de Flandre joue la différence

L’office de tourisme de Flandre et de Belgique joue la différence pour sa stratégie de communication et décide de marquer et de faire penser autrement.

Après une étude et une première campagne en 2007, est née la nouvelle campagne évènementielle aux visuels hors du commun et au slogan tout aussi étonnant : « Offrez-vous le luxe d’un organe en plus ! ». L’objectif N°1 de cette campagne est de faire connaître la nouvelle version du site de l’office du tourisme http://www.tourismebelgique.com/ mise en ligne en avril 2008.

La première campagne mettait en valeur les richesses de la région en matière de culture, d’animation, et de divertissement. « La seconde répond à la première : les gens manquent de temps pour profiter de cette richesse, il leur faut donc être plus efficaces en démultipliant les sens et les membres » nous explique Claude Chaffiotte.

La particularité de cette campagne réside dans sa liaison avec le site de la clinique du docteur Scheelboute, expert en chirurgie transplantatoire http://www.clinique-ee.com/. Sur chaque rubrique du site un bouton « Prenez rendez-vous dès maintenant » renvoie l’internaute sur une page dédiée qui, au bout de quelques secondes le redirige automatiquement sur le site de l’office de tourisme de Belgique et de Flandre.

On peut faire du buzz avec un petit budget: la campagne « Offrez-vous le luxe d’un organe en plus ! » a été réalisée avec 25 000 euros en tout. C’est l’équipe de l’agence de communication qui figure dans les publicités et les vidéos ont été faite dans les locaux de l’agence avec les moyens techniques de l’agence.

Afin de faire la promotion du site Web de la clinique, trois témoignages vidéo sont diffusés sur YouTube et Dailymotion mi-juillet 2008. Chacun illustre les opérations réalisables par la clinique. Un effort de communication est réalisé auprès des leaders d’opinion sur la Toile  – une trentaine de blogs vont relayer le dispositif publicitaire – et de la presse via un communiqué.

Des bannières publicitaires ont également été créées et sont téléchargeables directement sur le site de la clinique. Mais le plan média est pour sa part très réduit et s’appuie sur un budget de seulement 4 000 euros HT. L’achat d’espace est réduit à quelques sites très visités dont  Viamichelin, Expedia ou encore Lastminute. Un plan média peu gonflé financièrement mais très gonflé niveau buzz.

Les teasers sur youtube et dailymotion ont été vues près de 7000 fois. Le site de la clinique, lui, a enregistré plus de 39 550 visites pour 87 000 pages vues. Quant au site de l’office de tourisme il enregistre une hausse de sa fréquentation. Avant sa refonte en 2008, il comptait moins de 60 000 visiteurs uniques. Après la mise en ligne de la nouvelle version mais toujours avant le lancement de la campagne « Offrez-vous le luxe d’un organe en plus ! », il enregistre 62 000 visiteurs uniques. En juillet, ce chiffre grimpe à 100 000, puis 71 000 en août et 80 000 en septembre selon l’office de tourisme.

En ayant recours à l’affiliation et à davantage d’achat d’espace, les résultats auraient été d’autant plus satisfaisants mais une communication originale et « économique » comme celle-ci ne peut être que bénéfique.

Ancien directeur marketing de Yahoo!, Pierre Bizollon crée Linkingbrand qui a pour objectif d’accompagner le secteur du Tourisme et les Territoires, entre autres, vers une pratique aboutie et optimisée des politiques internet.

Linkinbrand s’adresse plus particulièrement aux acteurs institutionnels du tourisme (CRT et CDT) possédant des contenus extrêmement riches, mais avec des enveloppes budgétaires souvent limitées par rapport à certains acteurs privés.

Linkingbrand offre quatre types de service:

  1. Accompagnement stratégique :
    1. Audit numérique : analyse de l’univers de concurrence, du référencement, de l’offre et du site (fonctionnalités, services, ergonomie…)
    2. « Buzz Monitoring » permettant aux marques de suivre leur image sur internet et de comprendre le jeu des parties-prenantes ou « stakeholders ».
    3. Stratégie numérique : stratégie marketing internet, stratégie de génération de trafic, de fidélisation, de développement de CA, stratégie éditoriale….
  2. Conception et Réalisation :
    1. Site: réalisation de sites, développement de nouvelles fonctionnalités ….
    2. Campagnes online : recrutement, fidélisation, acquisition de contacts référencement, partenariats, affiliation….
  3. Solutions technologiques :
    1. « Plateforme Sémantique d’infomédiation touristique » : permettre aux acteurs du Tourisme de valoriser leurs contenus touristiques sur internet, diffuser ces contenus institutionnels sur des sites diffuseurs, offrant trafic et visibilité.
    2. Moteur de recherche sémantique : pour valoriser et faire découvrir vos contenus en profondeur, augmenter l’usabilité de votre site, la satisfaction de votre visiteur et la fréquentation de votre site et son taux de transformation.
    3. Gestion de la Relation Client (GRC) : un outil ergonomique et efficace pour optimiser la gestion de ses contacts clients et déployer une politique CRM efficace.
  4. Accompagnement Stratégique/formation/intervention :
    1. Missions de Directeur Marketing ou Communication externalisé pour bâtir stratégie et plans d’action avec les équipes internes de l’entreprise.
    2. Formation des équipes internes sur les thématiques de l’E-Tourisme, « Les opportunités du E-Tourisme », « Développer son CA internet », « Comment augmenter ma visibilité ? », « E-tourisme et Communautés », ….toute problématique liée à internet, au Marketing et à la Communication.
    3. Interventions ponctuelles dans le cadre d’événements clients.

Linkingbrand compte déjà parmi ses clients: la CCI de Savoie, le CDT des Landes, le CDT de Saône et Loire

Publié par : kermitunz | 17 mars 2009

Trouvezvotrepointg.com , suite des évènements

Comme promis, je suis les aventures de la campagne « Trouvezvotrepointg » mise en place par le comité départemental du Tourisme de la Gironde.

Depuis le dernier post à ce sujet, le jeu concours bat son plein sur le site web trouvezvotrepointg.com et la campagne d’affichage a commencé.

Je rappelle que le jeu concours sur le web fait partie du marketing viral/buzz marketing (un des leviers du web marketing). Un bon jeu concours se décompose en 3 principes. Le premier principe à ne pas perdre de vue lors de la mise en place d’un jeu concours est qu’il faut aller à la rencontre de votre cible pour la captiver. Ensuite il faut activer et interpeller votre cible en faisant du jeu une expérience interactive et créer ainsi du traffic sur votre site. Enfin, il faut savoir exploiter la base opt-in obtenue par la participation des internautes, de façon à leur proposer des offres correspondants à leurs besoins et leurs envies tout en évitant de les bombarder. Dans le cas de Tourisme Gironde, la base sera partagée par tous les acteurs du tourisme en Gironde. En effet, il n’existe pas à ce jour de base de données centralisée permettant de mettre en oeuvre rapidement des actions de prospection ou d’information de grande ampleur dans le département.

Avantages

  • Si le buzz prend, la campagne va rapporter bien plus qu’elle n’a coûté.
  • Il suffit d’une très bonne idée. (Cela peut aller dans les inconvénients).
  • La créativité et l’inventivité sont récompensées.

Inconvénients

  • Si le buzz ne prends pas où que l’agence qui s’occupe du buzz ne le dynamise pas, le bouche à oreille va être négatif et générer des réactions à l’opposé du but recherché.
  • A force de voir des jeux-concours tous les jours dans leurs boîtes e-mail ou sur les sites visités régulièrement, la saturation arrive vite. Il faut donc de l’originalité pour captiver votre cible.

Le jeu concours de Tourisme Gironde se décompose en 3 étapes:

Etape 1: Choisissez votre zone de désir : Littoral / Patrimoine / Nature / Vignoble

Etape 2: Je participe et je m’identifie (saisie de coordonnées qualifiées)

Etape 3: Je parraine et multiplie mes chances (saisie d’autres coordonnées plus ou moins qualifiées).

Mais Tourisme Gironde ne s’arrête pas là dans sa campagne et sa conquête du web.

La création du site évènementiel est accompagnée de la mise en place de bannières publicitaires sur des sites sélectionnés (tels que Doctissimo, Orange, Guide du Routard…) ainsi que de l’achat de mots-clés.

La campagne s’organise en 3 temps: le mois de mars est destiné à faire connaître l’évènement Point G et créer un buzz. En avril (campagne internet) et en août (campagne internet et campagne presse), il sera question de générer du trafic sur le site évènementiel et les sites des acteurs partenaires et donc faire découvrir les différentes offres touristiques et stimuler les réservations.

Et pour aller encore plus loin, la campagne bat aussi son plein sur Facebook (devenu un véritable outil web marketing). Un profil regroupant les visuels de la campagne d’affichage, des photos et des descriptions des différentes « ambiances touristiques » qu’offre la Gironde et 101 fans à l’heure où je vous parle. Si ça se développe, ça pourrait devenir un bon espace pour partager bons plans, bonnes adresses…

Petit plus: la mise à disposition de chaque acteur du tourisme d’un Media Kit digital permettant de relayer l’opération Point G dans son établissement. Il sera composé de supports visuels et de communication de la campagne (affichettes, kakémonos, chevalets de comptoir… ) et de documents explicatifs présentant le concept et le dispositif de communication.

Publié par : kermitunz | 2 mars 2009

Le Guide Michelin devient mobile

Pour sa 100ème, le Guide Michelin se modernise et s’offre un service de géolocalisation sur mobile: un grand pas entre le guide papier et le web 2.0.

michelin1

Jusqu’à maintenant, le Guide Michelin n’avait pas de site web ou mobile, il était cependant possible de consulter un partie de son contenu sur le site viamichelin. En effet, le portail permet de localiser les hôtels et restaurants listés dans le guide en fonction de différents critères.

La nouvelle application est destinée aux smartphones (dont l’iPhone) et propose une recherche multicritère pour  trouver parmi près de 32 000 restaurants l’adresse qui vous convient.Vous pouvez ensuite accéder à la description complète de l’établissement (coordonnées, cotations, périodes d’ouverture, prix … ) ainsi qu’à l’avis du Guide Michelin et réserver votre table avant de visualiser le plan d’accès.

michelin2

Comme le Guide Michelin a voulu frapper un grand coup et faire une véritable entrée dans le web 2.0, vous pouvez également retrouver les avis des internautes sur votre portable et donner le votre dès la dernière bouchée de dessert avalée.

michelin3-copie

Prix de l’application sur Apple Store : $12,99 pour le Guide Michelin France 2009 et $22,99 pour le Guide Michelin Europe 2009

Unique point noir remarqué pour le moment: il n’y a pas de localisation par GPS.

Publié par : kermitunz | 27 février 2009

Tourisme Gironde tente le buzz

Trouver votre point G, tel est le slogan de la nouvelle campagne du comité départemental du tourisme de la Gironde.

Pour l’instant cela ne consiste qu’en un site internet www.trouvezvotrepointg.com proposant une application permettant aux internautes de positionner leur point G en Gironde sur une Google Map, et proposant également des offres de séjours. Mais dès lundi 2 mars, le site promet un grand jeu concours.

Mais cette campagne va s’étendre au-delà du web. Une campagne d’affichage va se dérouler à partir du 2 mars en Ile-de-France et dans le Sud-Ouest. Le budget alloué pour cette campagne est de 576 000 euros pour 2009 et 1,4 million euros sur trois ans pour globaliser l’offre touristique au niveau du département tout en maintenant un tourisme de haut niveau.

À suivre…

wwwtrouvezvotrepointgcom

Menogo.com est le nouveau site sur lequel les voyageurs et touristes insatisfaits et/ou déçus peuvent poster leurs plaintes/commentaires et éviter ainsi à des futurs voyageurs de vivre la même malencontreuse expérience.

Il vous suffit de créer un compte, ce qui est fait très rapidement, et de déposer votre « NoGo ». Vous avez un champ pour décrire votre plainte et vous avez ensuite le choix de préciser dans quel pays cela s’est passé et avec quel type de service touristique (compagnies aériennes, hotels, location de voiture…).

Ce site semble être une bonne idée tant qu’il reste entre les mains des utilisateurs finaux et n’est pas détourné par les tours opérateurs, compagnies aériennes, et autres grands acteurs du tourisme.

J’ai pourtant quelques commentaires à faire sur la navigation sur ce site:

1. La recherche de « NoGos » est limitée. Vous pouvez taper les mots clés que vous recherchez dans la boîte de recherche ou choisir un mot clé ou une catégorie dans le nuage de tags. Mais lorsque l’on veut combiner une recherche d’un lieu et d’une catégorie, là ça pose problème. Si je tape « hotels » + « australia » dans la boîte de recherche, je tombe sur des résultats qui n’ont rien à voir avec des hôtels en Australie. Cela aurait été pourtant simple de proposer une recherche multicritère avec le critère géographique (pays) et le type de NoGo (catégorie) surtout que c’est ce que le site propose lorsqu’on ajoute un Nogo (comme je vous le précise plus haut).

2. L’écriture claire sur fond sombre est connue pour ne pas être le top de l’ergonomie. Personnellement ca ne me dérange pas mais je sais que ce n’est pas le cas pour la majorité des internautes.

Par contre, il existe une possibilité de donner des conseils (advise) et des alternatives aux problèmes (Nogos) des internautes.

Il existe aussi la possibilité pour les entreprises du tourisme citées dans un NoGo de se « défendre » et d’apporter une réponse à la plainte d’un internaute, dans la rubrique « Responses ».

Older Posts »

Catégories